ASSOCIATION DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR

DE SAINT-CLÉMENT-SUR-GUYE

Saône-et-Loire, Bourgogne du Sud

1976-2017
L'association fête ses 41 années de restaurations et d'animations
avec toujours autant d'innovation
et d’enthousiasme !
 

Georges Fouchet
président

Les habitants du village de Saint-Clément-sur-Guye, du canton de Mont-Saint-Vincent et du département de Saône-et-Loire connaissent bien l’Association créée le 29 février 1976 et qui a été agréée d’Education Populaire dès 1978 et agréée d’Urbanisme et d’Environnement en 1980.

Ils se souviennent que ses initiatives lui ont souvent conféré  un rôle de précurseur dans l’étude, la restauration et l’animation du patrimoine.

En effet, lorsque la restauration de la petite maison de l’Association a été entreprise en 1977 grâce à des bénévoles, le chantier de Saint-Clément était le seul en Saône-et-Loire qui n’était pas consacré à une église ou à un château. L’habitat rural ne suscitait encore que peu d’intérêt.

C’était également le cas pour les petits édifices ruraux tels que les croix de chemin et les puits qui ont, dès la création de l’Association, fait l’objet de restaurations. 

Et que dire des anciennes cabanes de vigne en pierre sèche, appelées chez nous cadoles, que certains ont semblé "découvrir" il y a 15 ou 20 ans ou encore plus récemment, et dont notre association avait commencé le recensement dès 1977 en effectuant des relevés architecturaux, suivis de la publication d’études puis, bien plus tard, de la tenue d’un colloque régional en 2001, conjointement avec le Centre d’Études et de Recherches sur l’Architecture Vernaculaire.

Le premier concert, proposé en mai 1977 en l’église romane de Saint-Clément, a non seulement été un événement pour le village mais il a aussi constitué une "première" pour une petite commune rurale.

L’organisation de conférences, avec projection de diapositives ou de films sur les thèmes de l’architecture, de l’archéologie et de la nature, était aussi une nouveauté dans les premières années.

Quant au retour et à la réimplantation du Grand Menhir de Saint-Clément en 1979, il a été à l’origine d’un mouvement de relèvement de menhirs dans le département comme, par exemple, ceux d’Époigny à Couches.

Enfin, espérons que le projet de restauration du Moulin à vent Billebaud permettra de susciter dans les environs un développement des énergies renouvelables grâce à son caractère pédagogique. Mais en attendant, il faudra qu’une mobilisation ardemment souhaitée du mécénat de la part des habitants, des artisans et des entreprises du département et d’ailleurs se manifeste grâce à la souscription publique lancée en juin 2003 avec la Fondation du Patrimoine. (Réduction d’impôt de 66 % du montant du don pour les particuliers et 60 % pour les entreprises).

Corniche de l'église / The church's cornice / Cornicione della chiesa / Kranzgesims der Kirche

accueil